Ny fanaovana Drafitr’asam-pihariana na Business Plan

Hiresaka kely indray momba ny fihariana sy fandraharahana manokana isika amin’ity indray mitoraka ity ka ny manodidina ny fanaovana drafitr’asa na ny Business Plan no tiana asiana teny.
Mazàna mantsy dia tsinontsinoavin’ ny maro ny fametrahana azy ity indrindra rehefa vola eo am-pelantanany madiodio no hanaingàna ilay karazam-pihariana atrehiny.Hita anefa fa na dia hanao varotra tsotsotra toy ny Epicérie kely aza dia ilàna ny fananana drafitra maty paika mba hampahomby sy hampatozo azy.
Amin’ireny orinasa mpampindram-bola madinika antsointsika hoe Micro-finance ireny aza ankehitriny dia saika mampitovy fomba fiasa daholo ankehitriny ka mitaky ny fanoratana ny tetik’asa mazava hoentinao, izay izy ireo vao miditra amin’ ny fampindramam-bola ankoatra ireo fepetra hafa atolony.
Ny vaovao lehibe dia ny fisian’ ny namana iray izay vonona hanampy antsika tsirairay amin’ ny fomba fandrafetana ity Business Plan ity.Nisy noho izany tahirin-kevitra mampiseho maodely iray izay nozarainy ho an’ ny tanora te hiroboka an-tsehatra amin’ ny tena asa fandraharahana ka natambatray amin’ ny endrika PDF sy miendrika bokikely izany.
Nampanantena moa izy fa ankoatra ny fanampiana eo amin’ ny fanoratana dia afaka manao tan-tsoroka ihany koa eo amin’ ny lafiny “Etude financière” izay tsy lavina fa isan’ ny teboka tena ilàna ny olona efa havanana tokoa.
Manindry ny kisary eto ambany fotsiny isika dia tonga amin’ ny pejy hahazoana izany MAIMAIM-POANA.

Recevez Les modes d'écriture d'un Business Plan

Publicités

Le Dossier cadeau du mois de septembre 2013

Père riche, père pauvreCliquez-ici pour connaitre son aperçu et son mode de téléchargement

Fanasana ho antsika Mpikambana

44500_397376047040182_1785951606_n

 

Kaoferansa misokatra ho an’ ny daholobe

Kaonferansa

Etes-vous un manager « politique » ?

Silhouette-150x150On reconnaît un véritable « politique » à sa capacité d’assumer le pouvoir pour assurer la vie et la défense d’un groupe.
Le « politique » offre à celui-ci une vision mobilisatrice de son avenir et donne un sens à la vie communautaire.

Cette capacité n’est pas l’apanage des seuls hommes politiques et tout dirigeant doit savoir parfois en disposer.
Voici ses caractéristiques :

1. Le « politique » reste le capitaine de son navire en dépit de toutes les attaques dont il fait l’objet.

2. Il sait recadrer les faits en fonction d’une perspective mobilisatrice.

3. Il a une vision forte de l’avenir du groupe et sait la faire partager.

4. Il a un sens aigu des rapports de force.

5. Il sait négocier avec plus fort que lui.

6. Il gère au mieux les ressources du groupe.

7. Il a une conscience aiguë de ses pouvoirs souverains et sait en user.

8. Il a l’intelligence des situations et sait discerner les opportunités.

9. Il fait ce qu’il dit, mais ne se sent pas obligé de dire ce qu’il fait.

10. Il sait prendre le pouvoir, le quitter et le transmettre.

11. Il sait effectuer les gestes symboliques.

12. Tout entier tendu vers sa vision, il gère son temps en fonction de celle-ci, avec opiniâtreté.

François Delivré
Retrouvez François Delivré sur http://www.brefs.info
Et vous, qu’en pensez-vous ?
Avez-vous ces qualités, ou comment pouvez-vous les développer ?
Vous pouvez réagir en cliquant sur « Laisser un commentaire »

Cinq leviers pour motiver vos collaborateurs

imagesIl n’y a pas que le salaire pour motiver ses équipes.
Des idées toutes simples entretiennent également la motivation.

On dit souvent qu’un manager démotivé est un manager démotivant.
Pour autant, un manager motivé n’est pas toujours motivant pour ses collaborateurs, à moins de savoir utiliser ces quelques leviers.

1 – Communiquez

Sans communication active, difficile d’entretenir le niveau d’implication d’une équipe, à moins de s’appuyer sur les leviers hasardeux de la menace et de la peur. Cette communication doit se faire à trois niveaux : au quotidien (au travers des échanges opérationnels), à moyen terme (par exemple sur l’organisation et les priorités à venir) et à long terme (sur la stratégie globale de l’entreprise). À noter que cette communication doit être descendante mais aussi montante, afin de permettre aux collaborateurs de s’exprimer. Tous les canaux de communication peuvent être explorés : réunion, lettre d’information, intranet, entretien individuel, conversation informelle…

2 – Faites confiance

Pas de motivation sans confiance : tous les spécialistes de la psychologie du travail s’accordent sur ce constat. Pour que vos collaborateurs s’épanouissent et cultivent un degré de motivation élevé, il leur faut disposer de leur propre espace d’action, pour lequel ils savent qu’ils bénéficient de votre confiance. Cette confiance s’exprime généralement par un management sous forme d’objectifs. Vos collaborateurs doivent connaître clairement les missions qui leur incombent et les objectifs qui y sont associés. Le manager veillera à n’intervenir dans les missions de ses collaborateurs que lors de « points de contrôle » prédéterminés dans le planning. La confiance se gagne également sur le terrain des relations humaines : en faisant confiance à votre équipe, vous avez toutes les chances que votre équipe vous respecte. Un cercle vertueux en matière de motivation.

3 – Responsabilisez

Après la confiance, vient la responsabilisation. Si le management par objectifs permet à chaque salarié de mieux identifier sa tâche et son rôle, le management par la responsabilisation permet d’offrir à vos collaborateurs une capacité de décision dans un champ d’action précis. De facto, cette capacité de décision offre à l’équipe des raisons supplémentaires de satisfaction si les objectifs sont atteints. Cette stratégie passe évidemment par la délégation, une façon de transmettre au passage sa propre motivation. Au-delà de l’implication, on se rappellera que la responsabilisation agit sur plusieurs facteurs essentiels en entreprise : la capacité d’innovation (en incitant les collaborateurs à mettre en oeuvre leurs idées), le degré de formation de l’équipe (en permettant aux collaborateurs d’étendre leurs compétences) ou encore la capacité à gérer les situations délicates (en habituant les collaborateurs à être autonomes).

4 – Orchestrez

La motivation de vos collaborateurs repose également sur « l’excitation intellectuelle ». Rien de tel qu’un travail routinier pour saper le niveau de motivation d’une équipe. Comme un chef d’orchestre, le manager doit savoir transmettre des impulsions à ses collaborateurs, en lançant de temps en temps des projets novateurs ou des « projets défis ». Ces impulsions permettent de galvaniser périodiquement les troupes, à condition que la réussite des projets soit clairement associée à une récompense (prime, journée de repos, soirée, repas…).

5 – Soignez l’ambiance

La motivation est étroitement liée à l’environnement dans lequel vos collaborateurs évoluent. Le manager devra donc être attentif à l’ambiance de son équipe, en apprenant à connaître chaque collaborateur et en agissant sur les problèmes capables de perturber son niveau de motivation. Cette logique conduit à organiser régulièrement des activités fédératrices (réunions, séminaires, formations…).

Source : journaldunet.com
Et vous, qu’en pensez-vous ?
Comment motivez-vous vos collaborateurs ?
Vous pouvez réagir en cliquant sur « Laisser un commentaire »